Quelles différences entre freelance et auto-entrepreneur?

Publié le 24.01.2013 de team twago

Freelance ou auto-entrepreneur? Inscrivez-vous sur twago!
En France, quand on parle de travailleur indépendant, on distingue souvent les « statuts » de freelance et d’auto-entrepreneur. Quelles spécificités animent chacun de ces régimes? Que choisir en tant que travailleur indépendant?

Pour la mise à jour 2017, par ici !

Le statut de freelance

Un freelance est un travailleur indépendant qui peut exercer dans de très nombreux domaines comme la création de logo, la conception de site internet ou la traduction freelance. Le fait de travailler en freelance procure de nombreux avantages: vous vous spécialisez dans le domaine de votre choix, vous êtes libre de sélectionner vos projets et vous gérez vous-même la façon de vous organiser.

En France, en tant que freelance, vous avez différents choix possibles dans la détermination de votre statut.

Les formes les plus courantes sont les entreprises individuelles:

  1. L’Entreprise Individuelle (EI)
  2. L’Entreprise Individuelle à Responsabilité Limitée (EIRL)
  3. Le régime Auto-entrepreneur (eh oui !)

Ou les entreprises unipersonnelles:

  1.  L’Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée (EURL)
  2.  La Société par Actions Simplifiée Unipersonnelle (SASU)

Comme le précisent les intitulés de ces formes, que vous soyez graphiste, développeur ou consultant référencement, vous êtes seul dans votre entreprise ou votre société, en fonction du statut que vous avez choisi. Pour chacune de ces formes (sauf le régime auto-entrepreneur, lire ci-dessous), il est nécessaire de s’inscrire au Répertoire des métiers ou au Registre du commerce et des sociétés.

  1. La société de portage

Le cadre du portage salarial diffère des formes précédentes puisque vous possédez le statut de salarié en étant généralement consultant. Les clients du travailleur indépendant traitent souvent directement avec la société de portage.

En tant que freelance, vous avez aussi une possibilité : celle de vous associer afin d’offrir des services complémentaires. Les statuts tels que la Société anonyme à responsabilité limitée (SARL), qui nécessite au moins deux associés, vous permettent par exemple de rassembler vos compétences en une même société.

Trouvez des missions freelance

Le régime auto-entrepreneur

En tant qu’auto-entrepreneur, vous êtes également un travailleur indépendant : vous êtes en réalité un freelance sous un régime spécial. Le régime auto-entrepreneur est donc une forme déclinée du travail en freelance et correspond à la création d’une entreprise individuelle. Parti de l’ambition de faciliter le lancement des travailleurs indépendants en activité principale ou complémentaire, ce régime offre de nombreux avantages pour qui désire lancer son activité en solo:

  1. Il n’est pas nécessaire de s’immatriculer au Registre du commerce et des sociétés ou au Répertoire des métiers, facilitant ainsi les démarches et réduisant les coûts.
  2. L’auto-entrepreneur bénéficie d’un régime fiscal simplifié, dit de la micro-entreprise.
  3. Il jouit également d’un régime social simplifié.

L’une des particularités de ce régime est également de pouvoir exercer son activité d’auto-entrepreneur « à côté » de son emploi principal, sous la condition que l’activité choisie ne soit pas en concurrence avec son activité principale.

Comme dans certaines formes de sociétés, le chiffre d’affaires de l’auto-entrepreneur est limité à des plafonds, qui diffèrent si son activité est commerciale ou de service. Ces plafonds évoluent selon les années et il est nécessaire de les adapter en fonction de votre date d’entrée en activité. En tant qu’auto-entrepreneur, vous n’êtes pas assujetti à la TVA (Taxe sur la valeur ajoutée), ce qui peut être un avantage ou une limite en fonction de l’activité que vous exercez.

Finalement

Notez qu’en ce qui concerne les différentes formes (de l’EIRL à l’auto-entrepreneur), quand vous êtes freelance, vous avez la possibilité de séparer votre patrimoine professionnel de votre patrimoine personnel. Chaque projet est particulier : n’hésitez pas à vous rendre à la Chambre de commerce la plus proche de chez vous pour exposer vos idées et demander conseil, vous trouverez ainsi la forme qui vous convient le mieux pour débuter rapidement votre activité.

En tant que freelance, in fine, l’important est que le régime corresponde à vos attentes et que vous puissiez enfin jouir de votre pouvoir de décision et de votre indépendance! N’attendez plus, lancez-vous!

Qu’importe votre régime, rejoignez la communauté d’indépendants et de clients twago!

Créez votre profil sur twago

Articles similaires:

Tags: , ,

About the Author ()

Comments (3)

Trackback URL | Comments RSS Feed

  1. Gildas says:

    Bonjour,
    Je suis particulièrement passionné par ton article. C’est vrai qu’on semble confondre les deux et il est nécessaire de savoir les différencier. Je me suis pas mal débrouillé grâce au coup de pouce de Claire. Je vous encourage à visiter le site pour plus d’informations.

  2. Dubuis says:

    Bonjour suis vient de me mettre auto entrepreneur dans le domaine prothesiste ongulaire depuis le 1 er mai 2016 je voudrais travail en freelance avec des salons d esthetique sur la region de valence 26 tournon 07 guilherand granges 07……merci de m aider.

    Stephanie

  3. On peut dans certains cas cumuler différents statuts. Si l’autoentrepreneur pense dépasser son plafond (il est limité à un CA 32900 euros HT par an), il peut par exemple cumuler avec le portage salarial sur certaines missions. Il sera ainsi toujours en dessous du seuil demandé.

Laissez une messsage

Your email address will not be published. Required fields are marked *